Histoire gallo-romaine d'Argentorate

Les Romains sous Nero Claudius Drusus établirent un avant-poste militaire appartenant à la province romaine de Germanie supérieure à proximité d’un village Gaulois près des rives du Rhin, à l’emplacement actuel de Strasbourg et le baptisa Argentoratum. Son nom de la première mention remonte à l'an 12 mais « Argentorate » est le toponyme de la colonie de Gaulois qui l’a précédé avant d’être latinisé, mais on ne sait pas depuis combien de temps.

Legio VIII Augusta

Legio VIII Augusta - leg8.com

À partir de 90 la Legio VIII Augusta était stationnée en permanence dans le camp romain d’Argentoratum qui comprenait une section de cavalerie et couvrait une superficie d’environ 20 hectares à l’époque de Tiberium. D’autres légions romaines temporairement stationnées étaient la Legio XIV Gemina et la Legio XXI Rapax, cette dernière sous le règne de Néron.

Les Alamans ont combattu contre Rome en 357 AD lors de la bataille d’Argentoratum. Ils furent défaits par Julian, plus tard empereur de Rome, et leur roi Chnodomar fut fait prisonnier. Le 2 janvier 366 les Alemans ont traversé le Rhin gelé en grand nombre afin d’envahir l’Empire romain.

Blason des Alamans

Blason des Alamans

A partir du IVe siècle, Argentoratum la Strasbourgoise était le siège de l’évêché de Strasbourg (puis un archevêché en 1988). Dès le début au Ve siècle, les Alamans ont traversé le Rhin, puis ont conquis ce qui est l’Alsace ainsi qu’une grande partie de la Suisse. A partir de cette période, Argentoratum disparaît des dossiers historiques et est remplacé par le toponyme « Stratisburgum ».